Accueil EDUCATION

Journée internationale de la jeunesse : “Aucune société ne peut se construire sans la participation des jeunes”, reconnait la Ministre Raymonde Rival

Célébration le samedi 12 Août 2023, de la journée internationale de la jeunesse. À l’occasion, la Ministre de la jeunesse, des sports et de l’action civique, Raymonde Rival a persisté et signé qu’aucune société ne peut se construire sans la participation des jeunes, l’une des catégories la plus importante du Monde.

LE FACTEUR HAÏTI, le 13 Août 2023._Selon la titulaire du MJSAC, la jeunesse joue un rôle important dans toute société. À son avis, les jeunes du monde, notamment ceux et celles d’Haïti méritent une attention soutenue de la part des dirigeants, reconnait-elle.

L’ancienne parlementaire a poursuivi en affirmant que la construction des communautés ne peut se faire sans la participation de la jeunesse.

La Ministre Raymonde Rival a profité de cette journée Internationale pour évoquer tout un ensemble de problèmes auxquels les jeunes font face en Haïti. Elle a cité le manque d’emplois et d’investissements de l’état dans le secteur des activités économiques, faible niveau d’étude des jeunes, manque d’expériences des jeunes pour trouver un emploi décent,entre autres.

La #1 du MJSAC a aussi parlé de la multiplication des écoles professionnelles à travers le pays lesquelles pas mal fonctionnent de manière illégale, bloquant ainsi l’accès aux jeunes au marché du travail. Une tendance qui est sur le point de s’aggraver, regrette t-elle, mais sans pour autant proposer des pistes de solutions pour aider les jeunes à être sur le droit chemin.

Aussi faut-il mentionner qu’en prélude à la célébration de la journée internationale de la jeunesse, le MJSAC avait organisé, les 11 et 12 Août 2023, des conférences-débats, des ateliers de formation, d’animations sportives et de réflexion, d’émissions sur l’environnement, la violence communautaire et la santé reproductive afin de poser les problématiques des jeunes du pays. Les activités ont été déroulées au Centre Sportif Dadadou, à Delmas 3.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)