Accueil ACTUALITÉS

Kidnapping : 300 femmes et enfants enlevés en Haïti en 2023, selon UNICEF

476
Protestation contre les enlèvements et les violences faites aux femmes | @ : Google

Au moins 300 femmes et enfants ont enlevés en Haïti pour les six (6) premiers mois de l’année 2023.Ce nombre a été communiqué ce lundi 7 Août 2023, par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Il représente, soit près du nombre total enregistré pour l’ensemble de 2022, et trois fois plus qu’en 2021, selon l’Organisation non-Gouvernmentale.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Août 2023._Le nombre de femmes et d’enfants enlevés en Haïti pour les six (6) premiers mois de l’année 2023 a atteint la barre des 300.C’est du moins ce qu’a révélé Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), dans un communiqué publié ce lundi sur son site officiel.

Selon ce rapport d’enquête soumis à l’UNICEF, ces 300 femmes et enfants kidnappés en Haïti, représentent, soit près du nombre total enregistré pour l’ensemble de 2022, et trois fois plus qu’en 2021, peut-on en lire.

Protestation contre les enlèvements et les violences faites aux femmes | @ : Google

L’Organisation non-Gouvernmentale, dans ledit communiqué, a précisé que dans la plupart des cas, les enfants et les femmes sont emmenés de force par des groupes armés et utilisés à des fins financières ou tactiques.En conséquence, les victimes qui parviennent à regagner leurs maisons vivent avec de profondes cicatrices physiques et psychologiques pendant de nombreuses années, a t-elle souligné.

« En plus des enfants et des femmes retirés des rues et exposés à de profonds traumatismes et à une détresse, des rapports indiquent que les systèmes de santé locaux sont au bord de l’effondrement et que des écoles sont attaquées, maintenant les civils sous une terreur constante », a dénoncé l’UNICEF.

Ils disent non contre le kidnapping | © EPA-EFE/Orlando Barria

«Les femmes et les enfants ne sont pas des marchandises.Ce ne sont pas des monnaies d’échange. Et ils ne doivent jamais être exposés à une violence aussi inimaginable », a déclaré le Directeur régional de l’UNICEF pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Garry Conille, également ancien Premier Ministre d’Haïti.

Exprimant son inquiétude face aux actes de banditistme qui ne cessent d’augmenter dans le pays, l’UNICEF appelle de toute urgence à la libération immédiate et au retour en toute sécurité de tous ceux, notamment les femmes et les enfants qui ont été enlevés en Haïti.

Des centaines d’Haïtiens (nes) dans les rues contre le kidnapping | © Google

L’ONG dit réitérer son engagement à fournir une aide et un soutien essentiel aux enfants d’Haïti qui ont été touchés par ces événements traumatisants.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)