Accueil ACTUALITÉS

Le Centre de Germoplasme de Camp-Perrin menacé de disparition : Appel des associations écologiques d’Haïti

Dans un communiqué daté du 3 Novembre 2023, des écologistes de d’Haïti alertent les autorités de l’État sur la menace imminente de disparition du centre de germoplasme de Camp-Perrin, anciennement connu sous le nom de Ferme Lévy.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 novembre 2023 – Des associations écologiques d’Haïti unissent leurs forces pour alerter la nation et les autorités de l’État sur la menace imminente de disparition du centre de germoplasme de Camp-Perrin, anciennement connu sous le nom de Ferme Lévy. Inauguré le 2 décembre 2017 par l’ancien président Jovenel Moïse, le centre de germoplasme de Camp-Perrin avait pour mission de produire plus de 4,5 millions de plantules chaque année, selon les dirigeants de l’époque. Cette installation est composée de plusieurs bâtiments, notamment des locaux administratifs, une pépinière, un centre de compostage, un centre de recherche, des entrepôts pour les outils et intrants agricoles, des dortoirs pour les cadres et les stagiaires, entre autres. Il devrait aussi jouer un rôle clé dans la formation des professionnels du secteur environnemental.

Constat actuel : ce centre est inopérant et est sur la voie de disparition complète. Des écologistes étaient sur les lieux pour constater l’anéantissement du centre. En effet, ce centre de germoplasme pourrait donc servir de sanctuaire pour la conservation et la préservation de plantes rares et endémiques d’Haïti. Il serait apte à abriter une collection unique de variétés de plantes, de graines et de cultures cruciales pour l’agriculture durable et la sécurité alimentaire du pays. Avec une prise en charge effective, il jouera un rôle essentiel dans la préservation de la biodiversité végétale et la recherche agricole en Haïti. Ce centre pourrait également aider à réduire le désastre écologique en Haïti en contribuant à reboiser certains bassins versants de la péninsule du Sud et de la réserve la Hotte (Macaya) très affectés par des activités agricoles, l’industrie du charbon de bois et de la construction.

Le Centre de Germoplasme de Camp-Perrin menacé de disparition : Appel des associations écologiques d'Haïti

Aussi, en dépit de forte somme d’argent dépensé pour la transformation de cette ferme en un centre de germoplasme, en raison de l’absence de mesures de surveillance et de prise en charge, des actes de défrichement et de vandalisme touchent le centre, mettant en péril sa mission.

Fort de ce constat patent, les associations écologiques d’Haïti, notamment le Groupe d’Intervention Écologique d’Haïti (ECOVERT-HAÏTI), le Mouvement d’Appui pour le Développement des Collectivités Territoriales Haïtiennes (MADECTH) et l’Agence de Promotion pour le Développement Intégré (APRODI), appellent, pour une énième fois, les autorités nationales, notamment celles du Ministère de l’Environnement (MdE) s’il en reste encore, à agir illico pour protéger et restaurer le centre de germoplasme de Camp-Perrin. Il est impératif de renforcer la surveillance de ce site, de poursuivre en justice les responsables de ces actes criminels qui ne sont autres que le ministère de l’Environnement qui a complètement failli à sa mission d’assurer la conduite des politiques de l’État dans le domaine de l’environnement. Ce ministère depuis sa création s’intéresse davantage aux projets des bailleurs de fonds institutionnels inscrits dans le cadre de la gouvernance environnementale mondiale souvent en inadéquation avec les lois haïtiennes et les projets nationaux de conservation de la biodiversité, comme en témoigne la situation des écosystèmes forestiers et des centres de germoplasme de Camp-Perrin.

Lire aussi  Livres en en Liberté : Clément II Benoît s'envole pour la Côte d'Ivoire

Le Centre de Germoplasme de Camp-Perrin menacé de disparition : Appel des associations écologiques d'Haïti

Nous appelons une fois de plus à la mise en place de mesures préventives à long terme pour garantir la préservation continue de ce site vital pour l’environnement et l’agriculture d’Haïti. Nous, les écologistes, lançons également un appel aux collectivités territoriales, aux notables, aux médias et aux organisations de protection de l’environnement et à la société civile pour qu’ils se mobilisent en faveur de la préservation de ce centre en péril.

Les associations écologiques d’Haïti citées en références restent déterminées à œuvrer sans relâche pour la protection des sites écologiques du pays. Le centre de germoplasme de Camp-Perrin est un exemple avéré. Elles s’engagent à travailler en étroite collaboration avec d’autres groupes de la société civile du Sud pour aider à opérationnaliser ce Centre.

Mesaj enpòtan
• Pye bwa se richès, an n plante pou rebwaze ;
• Pa bliye koupe pye bwa se detwi lavi, an n rebwaze ;
• Plastik se pwazon pou anviwonman, ann jere yo ;
• Dlo se lavi, ann jere sous dlo ak rivyè nou yo ;
• Lè w pwoteje anvironman se la vi ou pwoteje.

Suivent les signataires :
Anel DORLÉAN,Coordonnateur Recherche

Sara CADET, Coordonnatrice Nationale
Ecovert-Haïti

MADECTH

Tel: 36 32 37 59 /41 81 61 68

Tel : 36 17 60 52 /33 80 45 79

Williame DENIS, Coordinateur Général APRODI

Tel: 40 13 02 85 /47 59 51 35

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)