Accueil ACTUALITÉS

Lutte contre les gangs en Haïti : Le Canada déclare forfait

Les autorités canadiennes roulent les dirigeants haïtiens dans la farine en ce qui concerne le renvoi d’une force militaire pour épauler la police dans la lutte contre les gangs qui prennent le pays en otage. Ce, suite à la demande du gouvernement haïtien à travers le Premier Ministre Ariel Henry. Après de fallacieuses promesses faites par le Premier Ministre canadien, Justin Trudeau, le chef d’État-major de la Défense du Canada, le général Wayne Eyre a déclaré en milieu de semaine que l’armée canadienne n’a pas la capacité de diriger une force sécuritaire en Haïti.

LE FACTEUR HAÏTI, le 11 Mars 2023._Le Canada se retire dans liste des pays dits « amis » d’Haïti pouvant l’aider dans la lutte visant à pacifier les territoires occupés par les gangs. Le retrait du Canada est confirmé par le chef d’État-major de la Défense canadienne, le général Wayne Eyre.

En conférence de presse le mercredi 8 Mars 2023, il a déclaré que « l’armée canadienne n’a pas la capacité de diriger une force sécuritaire en Haïti ». Selon lui, cette incapacité résulte du fait que les forces armées de son pays sont déjà mobilisées pour le soutien de l’Ukraine et de l’OTAN.

« Ma préoccupation est notre capacité alors que nous reconstruisons,nous passons au niveau de la brigade en Lettonie », a déclaré le Général Eyre le mercredi à Reuters dans son bureau à Ottawa, a rapporté Radio Canada.

Lire aussi  Haïti : 2 camions de marchandises détournés ce mardi matin à Martissant, un chauffeur blessé
Lutte contre les gangs en Haïti : Le Canada déclare forfait
Le chef d’état-major de la Défense, le général Wayne Eyre
PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / JUSTIN TANG

Le chef d’état-major de la Défense du Canada avait ajouté « qu’il y a tellement de choses à faire. […].Ce serait difficile.

En plus, les Forces armées canadiennes ont du mal à recruter et les dons à l’Ukraine ont réduit certains stocks militaires, a t-il précisé.

La sortie médiatique de M. Eyre survient quelques semaines après que le gouvernement canadien ait envoyé un avion militaire survoler le territoire haïtien afin de cartographier les espaces dans lesquelles séjournent les gangs ainsi que deux navires miliaires pour patrouiller les eaux de Port-au-Prince.Ce, suite aux multiples déclarations faites par le Premier Ministre Justin Trudeau, donnant de l’espoir au Gouvernement d’Ariel Henry.

Lutte contre les gangs en Haïti : Le Canada déclare forfait

Il faut mentionner qu’en réponse à la demande d’aide militaire du Gouvernement haïtien auprès de la Communauté internationale, les États-Unis ont demandé au Canada de prendre les commandes d’une telle intervention. En revanche, Ottawa s’est dit prudent face à cette stratégie et privilégie une solution par et pour les Haïtiens.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)