Accueil ACTUALITÉS

Migration : Les États-Unis ouvrent leurs portes à 30 000 migrants haïtiens, nicaraguayens, vénézuéliens et cubains, voici les conditions!

USCIS form I-9 Employment eligibility verification lies on flat lay office table and ready to fill. U.S. Citizenship and Immigration services paperwork concept. Top view

Selon les informations publiées par l'agence de presse espagnole "EFE", les États-Unis s'apprêtent à accueillir 30 000 migrants venant d'Haïti, du Nicaragua,du Venezuela et de Cuba, entre autres, dans le cadre d’un programme humanitaire. Pour en bénéficier, ils faut que les candidats aient une personne au pays de Jœ Biden qui s'engage à les aider financièrement pendant une période de deux (2) ans, lit-on dans les colonnes du média ibérique précité.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Janvier 2023._Selon les écrits de l'agence de presse espagnole, EFE, ce programme avait déjà aidé des Vénézuéliens et des Ukrainiens à fouler le sol américain avec un permis de séjour de deux (2) ans.

Pour que les ressortissants haïtiens, nicaraguayens, vénézuéliens et cubains bénéficient de ce programme humanitaire, ils doivent avoir une personne (un répondant) au pays capable de leur fournir une aide financière pendant leur séjour qui durera deux (2) ans.

Cette personne qui acceptera de leur venir en aide pourrait être un citoyen américain, un résident permanent, des immigrants ayant déjà bénéficié du programme baptisé " Statut de protection temporaire (TPS)" ou encore des demandeurs d’asile. Ces derniers doivent témoigner de leur ferme volonté à recevoir, maintenir et soutenir, entre autres, le bénéficiaire pendant la durée évoquée.

Des migrants en route pour le Mexique et les États-Unis/ Crédit Photo : Le Soir

En plus, les aideurs doivent aussi avoir la garantie que les personnes qu'ils supportent financièrement a un logement respectant les normes tout en les accompagnant dans le remplissage des documents administratifs éxigés.

C'est le cas de son autorisation d’emploi, sa carte de sécurité sociale et les autres services auxquels les répondants ont accès.

L'accès des soins de santé au cours de ces deux années, à l'éducation pour lui et ses enfants, à l'emploi, doit être aussi garanti par la personne se trouvant déjà aux États-Unis, rapporte EFE.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)