Accueil ACTUALITÉS

Miragoâne-Sécurité : Jean Ernest Muscadin accusé « d’exécution sommaire » sur un jeune licencié en sciences juridiques

1442
Le Commissaire du Gouvernement près le tribunal de première instance de Miragoâne, Me Jean Ernest Muscadin défile en possession d'un fusil/ CP : Facebook

Le Commissaire du Gouvernement de Miragoâne, Jean Ernest Muscadin et son équipe sont accusés de tuer ce jeudi 22 Décembre 2022, Robinson Léonard qui a récemment décroché une licence en sciences juridiques. Selon un proche du défunt qui s’était confié à Radio Télé Métronome, ils ont assassiné le jeune homme suite à une prise de bouche avec d’autres personnes au terme d’une veillée funèbre.Or, dans une courte vidéo, le Commissaire présente Robinson Léonard comme étant le présumé assassin d’un citoyen miragoânais.

LE FACTEUR HAÏTI, le 22 Décembre 2022._Un jeune homme du nom de Robinson Léonard a été exécuté dans la matinée du Jeudi 22 Décembre 2022, à Miragoâne. L’acte est l’œuvre du Commissaire du Gouvernement de cette Juridiction, Me Jean Ernest Muscadin et son équipe.

Selon les déclarations faites par le Commissaire Jean Ernest Muscadin, le jeune homme a été abattu vers les 2 heures du matin.

Robinson Léonard est accusé par le Commissaire Jean Ernest Muscadin, dans une vidéo diffusée ce matin, d’avoir assassiné récemment, un citoyen miragoânais avant de prendre la fuite. Toutefois, le Commissaire n’a pas révélé l’identité de la personne assassinée.

Le Commissaire du Gouvernement près le tribunal de première instance de Miragoâne, Me Jean Ernest Muscadin défile en possession d’un fusil/ CP : Facebook

Le jeune homme, toujours selon les dires du Commissaire Muscadin, a été abattu dans des échanges de tirs avec des policiers de son équipe en direction desquels il avait tiré des coups de feu.

En réaction, un membre de sa famille qui s’était confié à la Radio Télé Métronome, a accusé le Commissaire Jean Ernest Muscadin d’avoir exécuté le jeune suite à une prise de bouche avec d’autres personnes après une veillée funèbre.

Lors de son entretien à Radio Télé Métronome, la source familiale contactée par le média précité, a présenté Robinson Léonard comme un jeune homme qui a décroché une licence en sciences juridiques.Ce qui lui avait donné doit de s’inscrire au barreau de Miragoâne, lit-on dans un tweet publié par la radio Télé Métronome.

D’autres informations dont dispose la rédaction de l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI laissent croire aussi que le Commissaire Jean Ernest Muscadin accuse le jeune juriste d’être membre du gang actif de grand-Ravine.

Dans la foulée, la mère de Robinson Léonard a été arrêtée par le Commissaire pour complicité dans actes jugés criminels commis par son fils.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)