Accueil ACTUALITÉS

Nord : «Livres en Liberté» a triomphé au Palais Sans-Sousi

232
Clément II Benoît, coordonnateur de la foire, la 70e édition de Livres en Liberté

La clôture de la 75e édition du festival «Livres en Liberté» s’est tenue sur le site du palais Sans-Souci à Milot le 13 janvier dernier. Cette édition a gagné le pari. L’événement a donné du plaisir au paroxysme à la majorité de l’assistance. Ateliers, causeries, et rencontres, foire du livre, la 75e était un espace de dialogue entres les écrivains et les lecteurs pour une belle fête de la parole. C’était aussi pour les responsables, trois jours de combats trois jours de tensions, trois jours de sang chaud, trois jours de frissons mêlés à des larmes de joie.

LE FACTEUR HAÏTI, le 17 Janvier 2023._«Cette édition était une réussite. Nous avions dressé un bilan très positif. Grâce au financement de FNE qui a subventionné les livres. Une fois encore, c’est le livre qui nous a rassemblé, qui nous a servi de guide. Le livre qui, plus que jamais, appelle au rêve, à l’intelligence, au plaisir, mais aussi à la vigilance.

Dans ce monde rude aux lendemains incertains, nous l’avons souhaitée résolument positive, tournée vers l’avenir afin de témoigner que le futur peut être plus serein et plus juste », déclare Clément II Benoit, initiateur du festival.

La première journée du festival s’est déroulée à l’école Sainte Croix, Collège Immacculé, et au palais Sans Souci. La deuxième journée c’était au collège Bon Berger, la dernière journée avait eu lieu à l’école Sainte Marie. «Livres en liberté» était aussi à l’hôpital avec la générosité sans borne du Directeur de l’hopital Dr. Harold Previl.

«Nous avons de quoi nous réjouir. Cette édition a triomphé dans le cœur des élèves et des enseignants de cette cité Christophienne. Les jeunes nous a accueillis avec beaucoup d’enthousiastes. Cette édition restera tatouée dans mon cœur. Je suis beaucoup ému. Les livres peuvent changer l’humanité », souligne l’opérateur culturel qui témoigné que cette édition était une fête. « Trois jours de fête autour du livre et de l’écrit ».

L’auteur de « Deslande » remercie les responsables du Fond National d’Éducation d’avoir permis la présence de cette cellule durant trois jours dans la cité christophienne de Milot. Si Pour Clément, Livres en Liberté était une fête, pour Joseph Rodney Célestin, directeur du Collège Marie Immaculée de Milot « Livres en Liberté » était une célébration d’amour avec les livres. « Une grande messe du livre ». Il remercie le FNE et l’équipe de « Livres en Liberté » d’avoir pensé à la jeunesse de Milot.

« Plusieurs localités de la commune n’ont pas de bibliothèques. Nos jeunes apprenants, nos étudiants sont dépourvus de centre de lecture. Une telle initiative leur sert bien d’encadrement et peut les orienter vers de nouvelles connaissances », dit-il.

Livres en Liberté de chôme pas

La caravane de « Livres en Liberté » ne chôme pas. Le livre est un objet de nécessité. Une urgence. La 76 édition du festival se tiendra à Ouanaminthe du 24 au 27 janvier prochain. Le lancement officiel aura lieu chez les Soeurs Salesiennes et d’autre site sont retenus pour l’événement: Ecole Saint-Francois Xavier, Ecole Externat Saint-Francois D’assise, Institution Jean Paul ll et le lycée Capois- la-Mort.

«Livres en Liberté » c’est non seulement un festival riche d’une programmation ouverte à tous, mais aussi un travail au long cours en direction des jeunes, des collégiens, des lycéens et des habitants. La parole, libre et échangée, va être passionnante durant cette édition.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)