Accueil SANTÉ

Octobre Rose Haïti : Une lutte engagée contre le cancer du sein

76

La Fondation Jean Olriche Pierre, à travers son initiative « Octobre Rose Haïti, » réaffirme son engagement annuel dans la sensibilisation à propos des dangers du cancer du sein, particulièrement auprès des femmes. Son objectif est de réduire la mortalité liée à cette maladie en informant et sensibilisant le grand public.Pour ce faire, la Fondation prévoit une série d’activités tout au long du mois d’octobre.

LE FACTEUR HAÏTI, le 6 Octobre 2023._ Créé en 2017, Octobre Rose Haïti s’est donné pour mission la sensibilisation au dépistage du cancer du sein. Il s’est associé à la campagne internationale « Octobre Rose, » qui vise à encourager hommes, femmes et jeunes à se faire dépister.

Les dirigeants de la Fondation Jean Olriche Pierre, notamment sa présidente, Madame Wedlyne Francois Pierre, se joignent à cette campagne mondiale pour exhorter les femmes haïtiennes, qu’elles résident dans le pays ou à l’étranger, à adopter des pratiques préventives pour combattre ce fléau mondial. Ils rappellent que l’abus d’alcool, la consommation de produits chimiques et de graisses sont des facteurs contribuant sérieusement au cancer du sein.

En se basant sur les données récentes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les responsables d’Octobre Rose Haïti s’inquiètent pour l’avenir. Dans le monde, une femme sur 12 est touchée par le cancer du sein, en faisant le cancer le plus courant chez les femmes. Actuellement, environ 7,8 millions de femmes en sont atteintes à travers le monde. Bien que les chiffres exacts pour Haïti ne soient pas disponibles, la Fondation suppose que de nombreuses femmes souffrent en silence de cette maladie.

C’est pourquoi il est crucial de poursuivre les efforts d’information sur cette maladie. Le cancer du sein n’affecte pas seulement les femmes, il peut aussi toucher les hommes, bien que moins fréquemment. Pour cette année, Octobre Rose Haïti a choisi de reprendre le thème suivant : « Ensemble, luttons contre le cancer du sein. »

En se référant aux données disponibles, les membres de la Fondation Jean Olriche Pierre estiment que leur action est pertinente. Des études scientifiques montrent que 80 % des cas de cancer du sein surviennent après 50 ans, tandis que le reste se produit avant 30 ou 40 ans. Il est donc essentiel que chacun participe à cette campagne d’information, qui devrait toucher chaque famille haïtienne, qu’elle réside en Haïti ou ailleurs. Dans un pays où l’accès aux soins de santé est limité, il est impératif d’aider les citoyens à se prévenir contre cette maladie dangereuse. Actuellement, deux méthodes de dépistage sont à considérer : la mammographie et l’autopalpation.

En tant qu’étude scientifique, la mammographie permet la détection précoce du cancer du sein. Elle est recommandée tous les deux ans pour les personnes âgées de 50 à 74 ans sans symptômes ni facteurs de risque. Un examen clinique annuel est également recommandé à partir de 25 ans. De plus, l’autopalpation est encouragée pour l’auto-examen. Il est important que les femmes et les hommes surveillent tout changement dans leurs seins, tels que la taille, la rétraction, la modification de la couleur et éventuellement une surélévation.

La Fondation Jean Olriche Pierre s’engage à aller au-delà de la simple publication d’articles de presse. Nous déploierons des équipes dans plusieurs villes de l’île pour diffuser ces informations et bien d’autres. Des semaines de sensibilisation seront organisées à Saint-Marc, Pétion-Ville et Les Cayes, comprenant des sessions éducatives dans des écoles, des universités, des églises et des marchés. En ce qui concerne la République Dominicaine, la Fondation prévoit de mener le même travail dans les bateys et les zones à forte concentration d’haïtiennes.

De plus, Octobre Rose Haïti a pour objectif à long terme de devenir une référence dans la collecte de données sur le dépistage, le nombre de personnes atteintes et guéries du cancer du sein, à la fois sur l’île et dans le monde entier.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)