Accueil ACTUALITÉS

ONA-Corruption : Environ 50 millions de gourdes décaissées par mois pour payer 108 chargés de missions fictives

1104
La Nouvelle Directrice de l'ONA | © Google

Un énième scandale de corruption s’éclate au sein de l’Office National d’assurance Vieillesse (ONA). En conférence de presse ce mardi 13 juin 2023, les dirigeants du « Groupe Intégré pour le Développement d’Haïti (GIDHA) » ont révélé que la nouvelle Directrice Générale de la boîte, Marguerite Berthe MARESCOT décaisse 50 millions de gourdes chaque mois pour payer 108 chargés de missions fictives dont la majorité se trouve en terre étrangère.

LE FACTEUR HAÏTI, le 13 juin 2023._L’arrivée de Marguerite Berthe MARESCOT comme nouvelle Directrice de l’ONA semble n’apporter aucune bouffée d’air frais à la boite en matière de gestion financière!

À en croire les révélations faites en conférence de presse le lundi 13 Juin 2023, par les responsables du « Groupe Intégré pour le Développement d’Haïti (GIDHA) », la corruption continue d’y battre son plein après la révocation de Jameley Marc Jean-Baptiste.

Selon les déclarations de Philder Francky, Coordonnateur du « Groupe Intégré pour le Développement d’Haïti », la nouvelle Directrice, extrait de la caisse de l’ONA, la somme de 50 millions de gourdes en faveur de 108 chargés de missions fictives au sein de l’institution.

La Nouvelle Directrice de l’ONA | © Google

M. Philder dénonce du fait que la majorité de ces personnalités sont des anciens parlementaires, avançant que bon nombre se trouvent à l’étranger, alors qu’ils ont un chèque mensuel en leurs noms.

Pour s’illustrer, le responsable du GIDHA a révélé que les anciens Députés François Malherbe et Lemaire Pierre ont reçu respectivement chacun 72 100 et 62 083 gourdes par mois à titre chargés de mission.

Quant à l’ancien Conseiller électoral, Saint-Hubert Simon, elle perçoit 17 5000 gourdes chaque mois, a déclaré Philder Francky.

Outre les noms cités, il promet d’en révéler d’autres dans les prochains jours dont des fils et filles d’anciens Députés et Sénateurs avec documents à l’appui.

Tout en dénonçant la corruption qui gangrène la boîte, le chef de file de « GIDHA » appelle les membres du syndicat des employés à mobiliser pour afin de freiner les dérives de la nouvelle directrice aux commandes de l’institution.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)