Accueil INSÉCURITÉ

Opération policière à Village de Dieu : Le SPNH-17 rend hommage aux policiers tués

647

Pas moins de cinq (5) policiers ont perdu la vie lors de l’opération menée le 12 Mars 2021, à Village de Dieu , un quartier de Port-au-Prince, pour tenter de déloger le gang de la zone.Une année après, le Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH-17), à travers une messe de requiem, célébrée à l’Église Sacré-Cœur de Turgeau, a rendu hommage à ces agents tués sur le champ de bataille.La cérémonie s’est déroulée en présence des syndicalistes, des agents de différentes entités de l’institution et des proches des défunts, entre autres.

LE FACTEUR HAÏTI, le 12 Mars 2022._ Ce samedi 12 Mars 2022 marque la première année de l’opération baclée menée le 12 Mars 2021 à Village de Dieu, quartier à situé au Bicentenaire de Port-au-Prince. Au cours de cette opération pas moins de cinq (5) policiers avaient été tués et humilés par les membres du gang 5 Secondes dont le nommé « IZO » est le chef de file.

Il répondent aux noms de Georges Renois Vivender, Désilus Wislet, Eugène Stanley, Ariel Poulard, Lucdor Pierre, entre autres dont les cadavres n’ont jamais été récupérés par le Haut Commandement de la police nationale d’Haïti.

Haïti-Insécurité : Des policiers tués et d'autres blessés lors d'une opération au Village de Dieu
Des bandits armés de Village de Dieu défilent à bord d’un char blindé de la police nationale d’Haïti lors de l’opération ratée le 12 mars 2021/ Crédit photo : Facebook

Afin de saluer la mémoire et la bravoure de ces vaillants policiers, une messe de requiem à l’initiative du syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH-17), a été chanté ce samedi 12 Mars 2022, à l’église Sacré-Cœur de Turgeau, à Port-au-Prince.

Á l’occasion, le célébrant principal, le Révérend Père Frantznel Limite prie Dieu afin qu’il puisse recevoir, puis bénir l’âme de chaque agent tué dans l’exercice de leur fonction.

Avec son visage anxieux, le syndicalistes Jean Elder Lundy continue de fustiger le comportement passif du Haut Commandement de la police nationale d’Haïti qui a abadonné les cadavres des policiers aux bandits, tandis qu’il avait négocié pour récupérer le char, s’énerve t-il

Haïti-Sécurité : Arrestation d'un avocat du SPNH-17
L’Inspecteur Jean Elder Lundy, Coordonnateur du SPNH-17 lors d’une conférence de presse à Port-au-Prince/ Photo de courtoisie

Si l’on croire Jean Elder Lundy, la lutte engagée par ledit syndicat pour accompagner les familles, notamment les femmes et enfants des défunts ne sera pas vaine.C’était aussi l’occasion pour le Coordonnateur de réclamer justice pour l’ancien policier Guerby Geffrard, ex-délégué du SPNH-17 tué par balles à Delmas.

Quant aux rescapés du drame du 12 Mars 2021, survenu à Village de Dieu, Jean Elder Lundy a plaidé en faveur de meilleures prises en charge en leur faveur. De ce fait, il invite le gouvernement à garantir l’accès à des soins de santé à ces derniers.

Haïti-Insécurité : Des policiers tués et d'autres blessés lors d'une opération au Village de Dieu
Des bandits armés de Village de Dieu défilent à bord d’un char blindé de la police nationale d’Haïti lors de l’opération ratée le 12 mars 2021/ Crédit photo : Facebook

Me Arnel Rémy, avocat du SPNH-17 qui a répondu à l’appel, s’en est prix aux responsables du Haut État Major de la Police Nationale qui, critique t-il, ont craché dessus des cadavres des fils du pays. L’homme de loi a rappelé que ces braves hommes luttaient contre les gangs pour l’instauration d’un climat de paix en Haïti. Malheusement, ils ont été abattu sauvagement », se désole t-il.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)