Accueil ACTUALITÉS

Pétion-Ville : Au moins 2 bébés décédés après l’inhalation de gaz lacrymogènes lancés par la police

596

Décès hier jeudi 6 Octobre 2022, d’au moins deux (2) bébés à l’hôpital humanitaire de Juvénat, situé dans la commune de Pétion-Ville, département de l’Ouest du pays.Ces enfants malades sont morts après avoir inhalé des bouffées de gaz lacrymogènes lancés par des policiers à l’encontre des manifestants lors de l’incendie partielle d’un annexe de la DGI dans la zone.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Octobre 2022._Deux bébés sont morts hier jeudi 6 Octobre 2022, à l’hôpital humanitaire de Juvénat (Pétion-Ville). Ils ont rendu l’âme suite à l’inhalation de gaz lacrymogènes depuis leur salle d’hospitalisation.

Leurs décès ont été survenus au moment où des policiers ont fait usage abusif de cette substance piquante pour disperser des manifestants qui avaient attaqué, pillé puis incendié partiellement les locaux de la Direction des Grands Contribuables situés dans la zone.

Malgré cette intervention policière, les protestataires ont incendié deux (2) véhicules, une génératrice et ont emporté pas moins de 3 armes de hauts calibres.

Pétion-Ville : Au moins 2 bébés décédés après l'inhalation de gaz lacrymogènes lancés par la police
Tension à Juvénat, Pétion-Ville/ Crédit Photo : Normil Guy Mario dit Saj L’animateur

Après avoir constaté la mort de leurs enfants, les parents étaient inconsolables devant le centre hospitalier. Ils responsabilisent l’État dans le décès inattendu de leurs progénitures.

Dans la foulée, d’autres malades hospitalisés, pour la plupart des personnages, ont été évacués durant la journée pour faciliter la fermeture des portes de l’hôpital.

Pétion-Ville : Au moins 2 bébés décédés après l'inhalation de gaz lacrymogènes lancés par la police

En signe de protestation, des résidents de Juvénat qui s’étaient montrés solidaires aux familles éplaurées, avaient bloqué la zone le long de la journée à l’aide des deux véhicules incendiés par des manifestants.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)