Accueil DÉCÈS

Petit-Goâve : Les funérailles de l’étudiante en médecine Osny Zidor transformées en manifestation

722

Tuée par balle à Port-au-Prince (Bois Verna) en date du vendredi 22 Avril 2022, les obsèques de l’étudiante en 5ème année à la Faculté de Médecine et de Pharmacie, Osny Zidor, 26 ans ont été chantées ce samedi 30 Avril 2022, à Petit-Goâve, Commune du Département de l’Ouest d’Haïti. Ses funérailles, ont été par la suite, transformées en manifestation, selon les informations rapportées par Mathieu Guyto de la Radio Préference FM depuis la région des Palmes.

LE FACTEUR HAÏTI, le 30 Avril 2022._ Étudiante en 5ème année à la Faculté de Médecine et le Pharmacie, Osny Zidor a été tuée par balle le vendredi 22 Avril 2022, à Port-au-Prince. L’action s’était produite à Bois Verna, alors qu’elle montait à bord d’un minu-bus assurant le trajet Pétion-Ville/ Centre-Ville.

En vue de dénoncer sa mort par balle, des dizaines d’étudiants issus de différentes Facultés de l’Université d’État d’Haïti (UEH) avaient organisé le 27 Avril, une marche pacifique à Port-au-Prince. Ses collègues en avaient profité pour réclamer justice en sa faveur.

Ils brandissent un tableau à effigie d’Osny Zidor/ Photo : LE FACTEUR HAÏTI

Trois jours après la marche, ses funérailles ont été chantées ce samedi 30 Avril 2022 dans sa ville natale (Petit-Goâve). La cérémonie funèbre s’était déroulée en présence de ses parents , amis et proches, des élèves , des enseignants, des étudiants venant de plusieurs entités de l’UEH, notamment à la Faculté de Médecine et le Pharmacie (FMP), entre autres, nous rapporte le journaliste Mathieu Guyto.

Selon les informations qu’il a fournies à la rédaction de l’agence, après la cérémonie, les obsèques de la jeune étudiante de 26 ans avaient été transformées en une manifestation. Offusqués, les parents de la défunte ont craché leur colère suite à l’assassinat tragique de leur fille.

Manifestation spontanée à l’occasion des obsèques de l’étudiante Osny Zidor/ Crédit Photo : Mathieu Guyto/ Preference FM

D’autres participants de la Ville en ont profité pour lancer des propos grivois à l’encontre du Premier Ministre Ariel Henry, qui selon leurs dires, n’a rien fait pour résoudre l’insécurité qui fait rage dans le pays.

Ils s’en sont pris aussi aux agents de la police nationale d’Haïti (PNH) qui, critiquent-ils, ont laissé le champs libre aux bandits qui exécutent à leur guise, de paisibles citoyens.

Des élèves défilent à travers les rues pour dénoncer l’assassinat de Osny Zidor/ Crédit Photo : Mathieu Guyto Preference FM

Au terme de ces vagues de mouvements de protestation, la dépouille d’Osny Zidor a été conduite jusqu’ à la 11eme section communale de Petit-Goave où l’inhumation a eu lieu sur l’habitation de la famille Zidor, selon le confrère.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)