Accueil CRIMINALITÉ

Port-au-Prince : Convoqué par le Parquet pour corruption, Alfredo Antoine a manqué à l’appel de Me Edler Guillaume

284
Me Edler Guillaume, Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince

Alors qu’il a été invité à se présenter au Parquet de Port-au-Prince pour y être auditionné par le Commissaire du Gouvernement de cette juridiction, Me Edler Guillaume autour de la vente à l’ONA d’un immeuble pour un montant évalué à plus de 86 millions de gourdes, l’ancien Député de Kenskoff, Alfredo Antoine a brillé par son absence. Son avocat, Me Sonet Saint-Louis a dénoncé ce qu’il appelle des « irrégularités » à cette phase de la procédure.

LE FACTEUR HAÏTI, le 27 Novembre 2023._L’audition d’Alfreo Antoine, l’ex-Député de Kenskoff à la 50ème législature, n’a pas eu lieu ce lundi 27 Novembre 2023.

L’ancien parlementaire qui devrait s’expliquer sur les accusations de blanchiment de produit du crime, notamment un immeuble vendu à l’ONA pour 86 millions de gourdes, ne s’était pas présenté au Parquet de Port-au-Prince pour répondre aux questions du Commissaire du Gouvernement, Me Edler Guillaume.

Son absence a été confirmée par son Avocat, Me Sonet Saint-Louis, présent au Parquet pour exposer au Commissaire et à la presse, à travers une correspondance, les motifs pour lesquels son client a gardé sa maison.

L’ancien Député Alfredo Junior Antoine (Crédit Photo : Archives)

Selon Me Sonet Saint-Louis, son client ne répond pas à l’appel du Commissaire, non pour faire obstacle à la justice mais pour contrer l’arbitraire. L’avocat a aussi évoqué un risque évident que l’exigence du respect de la loi soit noyé dans un populisme judiciaire qui ne peut être que préjudiciable et néfaste à l’État de droit.

L’homme de loi informe aussi que son client est disposé à utiliser tous les recours constitutionnels afin de se protéger contre l’arbitraire des fonctionnaires et des pouvoirs publics.

« Quand un citoyen se présente devant une autorité judiciaire, telle qu’elle soit, il doit avoir la certitude et la confiance que ses paroles seront entendues », a insisté Me Sonet Saint-Louis.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)