Accueil ACTUALITÉS

Port-au-Prince : CREJUS appelle la justice à poursuivre les auteurs du cambriolage du Parquet

311
Me Lacks-Guvens Cadette

Des individus non identifiés ont cambriolé dans la soirée du mercredi 24 au jeudi 25 mai 2023, le greffe du Parquet de Port-au-Prince. Au passage, ils ont emporté des documents en liens avec la grande criminalité et des corps du délit dont des armes et de l’argent. En revanche, le Cercle de Réflexion sur la Justice (CREJUS), dans une note de dénonciation, exhorte aux autorités compétentes de poursuivre les auteurs de cet acte qui ternit encore plus l’image de la Justice.

LE FACTEUR HAÏTI, le 27 mai 2023._Le Cercle de Réflexion sur la Justice (CREJUS) dit apprendre avec stupéfaction la nouvelle du cambriolage du Parquet de Port-au-Prince sous l’indifférence des autorités. Dans une note, le CREJUS dit condamner ces actes qui ne font que prolonger l’impunité et ternir l’image de la Justice.

« En effet, avant sa relocalisation au local de l’Office de Protection du Citoyen, le Parquet de Port-au-Prince a subi plusieurs cambriolages par des individus non identifiés au cours desquels plusieurs dossiers sensibles et corps du délit ont été emportés », rappellent les avocats dudit Cercle.

Ils soulignent que dans la nuit du 11 mai 2022, 6 chambres d’instruction et les bureaux d’au moins 5 Substituts Commissaires ont été cambriolés et vandalisés. Et jusqu’à présent, aucun bilan n’a été communiqué par le Parquet, ont denoncé les Me (s) Jean Wesner Occilus, Lacks-Guvens Cadette et Francis Rubens.

Me Lacks-Guvens Cadette

À leur avis, la passivité des autorités judiciaires dans la recherche de la vérité dans ce dossier confirme que les présumés coupables n’ont pas agi seuls.

Toujours est-il, les avocats ont fait remarquer que dans la nuit du 25 mai 2023, soit un an après, les malfrats ont récidivé. Au passage, ils ont emporté, entre autres, plusieurs armes à feu de calibre 9 millimètres qui constituaient de corps du délit dans des dossiers qui ne sont pas des moindres.

Fort de tout cela, CREJUS exhorte aux autorités compétentes de prendre toutes les dispositions que de droit en vue de poursuivre les auteurs de cet acte qui ternit encore plus l’image de la Justice.

Pour finir, le Cercle de Réflexion sur la Justice dit renouveller son engagement dans la lutte pour le respect des droits humains et l’établissement d’un État de droit en Haïti.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)