Accueil ACTUALITÉS

Rentrée des classes 2022-2023 : Le gouvernement échoue dans ses tentatives

1528

Le gouvernement haïtien a échoué dans ses tentatives relatives à la rentrée scolaire 2022-2023 fixée pour ce lundi 3 Octobre.Malgré l’appel de dernière minute lancée aux différents secteurs afin de faciliter les déplacements des écoliers, des parents et des enseignants, entre autres, les écoles ferment leurs portents aux enfants, boudant du même coup, l’invitation des autorités éducatives haïtiennes.

LE FACTEUR HAÏTI, le 3 Octobre 2022._ Lekòl paka tann » prôné par le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) est toujours en attente malgré des « démarches » entreprises le ministre Nesmy Manigat.

Après le report de la rentrée des classes fixée au 5 Septembre 2022, tout a été indiqué que l’année scolaire 2022-2023 débutera officielle le lundi 3 Octobre. Malgré la crise Socio-politique et économique du pays empirée par la pénurie de carburant, le gouvernement y croit et pousse pour le respect de la date fixée.Et ceci, jusqu’à la dernière minute.

En outre, tout porte à croire que le gouvernement essayera un échec cuisant en raison du fait que les conditions ne sont pas réunies.D’ailleurs, certaines écoles, la veille, dans plusieurs notes d’information publiées à tour de rôle, avaient annoncé aux parents qu’elles ne reçoivent aucun élève ce lundi.Un signe avant coureur !

Rentrée des classes 2022-2023 : Le gouvernement échoue dans ses tentatives
Photo d’illustration/ Crédit : Auteur (e) inconnu (e)

Des annonces qui ne disent rien aux autorités gouvernementales qui, lors d’un Conseil de Gouvernement réalisé hier dimanche 2 octobre 2022, dit réaffirmer son engagement, une fois de plus, à créer un cadre sécuritaire approprié et un dispositif adéquat afin de faciliter le déplacement de la population en général et des écoliers, en particulier.

Or, le MENFP dit reconnaître que « la première semaine du calendrier scolaire 2022-2023 démarrant le 3 octobre sera difficile pour la relance des activités scolaires dans plusieurs endroits du pays et s’attend à une rentrée scolaire progressive », peut-on en lire.

Ainsi, l’institution en profite pour appeler au respect du «droit à l’éducation de tous les enfants en toutes circonstances», reconnues par les conventions internationales ratifiées par Haïti.

Entre temps, une manifestation d’enseignants a été constatés de très tôt ce lundi à Jacmel où ils réclament leurs frais relatifs à la correction de copies d’examens de baccalauréat. Ce qui entraîne la paralysie totale des activités dans la Cité des Poètes.

Rentrée des classes 2022-2023 : Le gouvernement échoue dans ses tentatives
Photo prise lors des mouvements de rues à Port-au-Prince/ CP : Auteur (e) inconnu (e)

Au Cap-Haïtien, les portes des écoles restent fermées mais les activités commerciales et de transport en commun fonctionnent.

Dans les Communes de l’Ouest telles que : Delmas, Pétion-Ville et Port-au-Prince, entre autres, c’est de la panique. En effet, plusieurs centaines de personnes sont constatées dans une manifestation à Pétion-Ville. Ils dénoncent l’ajustement des prix des produits pétroliers, la vie chère et l’insécurité égorgeant le pays.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)