Accueil JUSTICE

République Dominicaine : 3 mois de « prison préventive » pour la femme du vice-délégué de Belladère arrêtée pour trafic de munitions

1423

La justice dominicaine octroyé trois (3) mois de « prison préventive » aux nommées Midrène Manessa Millien, femme du vice-délégué de l’arrondissement de Belladère, Yvanosky Joachim et sa servante Farah Joseph.Les deux Haïtiennes avait été arrêtées pour leur implication dans de trafics de munitions.

Le FACTEUR HAÏTI, le 18 Novembre 2022._La justice dominicanie s’est prononcée sur le sort des ressortissantes haïtiennes Midrène Manessa Millien et Farah Joseph, arrêtées le 8 novembre 2022, en République Dominicaine. Ces dernières avaient été prises en flagrant délit dans le trafic de munitions et d’argent.

Midrène Manessa Millien est la femme du vice-délégué de l’arrondissement de Belladère, Yvanosky Joachim.

République Dominicaine : 3 mois de "prison préventive" pour la femme du vice-délégué de Belladère arrêtée pour trafic de munitions

Selon les informations publiées par la presee dominicaine, c’est le juge César Aigusto Guezada qui a prononcé la sentence contre elles.En effet, Midrène Manessa Milien et de Farah Joseph auront à passer trois (3) mois de « prison préventive » en République Dominicaine en attendant l’aboutissement de l’enquête en cours autour des faits pour lesquels elles sont incarcérées.

À rappeler que le 8 novembre 2022, des soldats dominicains avaient interpellé la femme du vice-délégué de Belladère et sa servante à la frontière d’Elias Piñas, en possession de 22 160 cartouches en destination d’Haïti, à bord un véhicule Land Cruiser (zo reken).

République Dominicaine : 3 mois de "prison préventive" pour la femme du vice-délégué de Belladère arrêtée pour trafic de munitions

Lors de son interrogatoire le même jour, la femme du représentant de l’Exécutif à Belladère avait déclaré qu’il rendait service à un homme d’affaires de la dite Commune répondant au nom de Chilet Louis.Elle a dit ignorer les identités des objets qu’elle transportait.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)