Accueil DIPLOMATIE

République Dominicaine : Les autorités diplomatiques haïtiennes réagissent à l’arrestation de 2 employés du Consulat d’Haïti à Dajabón

661

Moins de 24 heures après l’arrestation de deux (2) employés du Consulat d’Haïti à Dajabón, en possession de passeports et d’autres matériels de l’institution, l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine qualifie de « malentendu » l’ensemble d’actes dont sont victimes hier jeudi, ces deux 2 agents de la mission consulaire.Dans une note rendue publique, elle a clarifié les faits.

Le Facteur Haïti, le 17 Décembre 2021._ L’ambassadeur d’Haïti en République Dominicaine dit dénoncer et condamner avec la dernière rigueur l’arrestation et la mise en détention de 2 membres de la mission diplomatique haïtienne au pays.Ces personnes travaillent pour le compte du Consulat Haïtien, à Dajabón, au Nord-Ouest de la République voisine.

Dans une note publiée ce vendredi 17 décembre 2021, l’Ambassade d’Haïti à Santo Domingo, dit constater avec surprise et consternation l’arrestation suivie de la publication de l’information dans la « presse dominicaine » et sur les réseaux sociaux, de deux (2) employés en question, accusés « faussement » d’être impliqués dans le « trafic et la production de faux documents d’identité ».

En revanche, l’Ambassade précise qu’il s’agissait d’un « malentendu malheureux » qui est en train d’être clarifié avec les autorités haïtiennes et dominicaines.

République Dominicaine : Les autorités diplomatiques haïtiennes réagissent à l'arrestation de 2 employés du Consulat d'Haïti à Dajabón
Les employés du Consulat d’Haïti à Dajabón au contrôle des soldats dominicains

« Les personnes arrêtées ne sont pas plus de deux employés officiels du Consulat qui exerçaient leurs fonctions habituelles d’agents communautaires, et, l’incident s’est produit malgré le fait qu’ils se soient identifiés avec leurs cartes consulaires, dont l’authenticité a été confirmée par la suite par le Consul chargé du Consulat », poursuit la note de l’Ambassade d’Haïti en République Dominicaine.

De plus, l’institution persiste et signe que le journaliste Williamson Jean et Jackson Lorrain ont été injustement détenus, car ils devaient rencontrer des centaines d’Haïtiens à la ferme « Jeta » où ils travaillent à Guayubin pour leur remettre 11 passeports et obtenir des pièces d’identité d’Haïti pour quelques-uns qui les attendaient là-bas.Ce, dans le cadre d’une activité préalablement préparée avec les propriétaires de la ferme, peut-on lire dans le communiqué en question.

Aussi, la note de l’Ambassade confirme que les passeports confisqués sont « authentiques » et ont été imprimés à partir du processus d’impression régulière effectuée à la mission diplomatique haïtienne à Washington.Les deux machines qui ont également été détenues sont deux kits de saisie de données personnelles pour la production de cartes d’identité nationale, a clarifié l’Ambassade, précisant que ce sont des propriétés de l’État haïtien, notamment de l’Office National d’Identification (ONI).

République Dominicaine : Les autorités diplomatiques haïtiennes réagissent à l'arrestation de 2 employés du Consulat d'Haïti à Dajabón
Un lot de passeports et des pièces d’identité des Haïtiens arrêtés

L’institution diplomatique a profité de cet incident pour rappeller dans ladite note que depuis février 2021, le Consulat d’Haïti à Dajabón effectue, en collaboration avec l’Ambassade et les autres Consulats haïtiens du pays, des opérations de documentation pour les immigrés haïtiens, connus et soutenus par les plus hautes autorités dominicaines.

« Dans les zones frontalières Nord notamment, le Consulat de Dajabón se déplace fréquemment pour mener ces activités de documentation dans les communautés elles-mêmes en raison des difficultés que rencontreraient les immigrés haïtiens sans papiers lors du passage des contrôles militaires pour accéder aux services du Consulat lui-même », a précisé l’Ambassade dans son communiqué.

En guise de conclusion, mission diplomatique dit regrettée du fait que ce n’est pas le premier incident du genre qui se produit au niveau de cette partie de la frontière Nord Haïtiano-Dominicaine. Déjà, à deux reprises, le Consul en chef du Consulat avait été agressé lors d’un contrôle militaire, alors qu’il se rendait pour mener des activités similaires.

Le Facteur Haïti (LFH)