Accueil ACTUALITÉS

Russie : Evgueni Prigojine, le chef du groupe “Wagner” est mort dans un crash d’avion

Evgueni Prigojine, ex-chef du groupe Wagner | © Reuters

Un avion a crashé ce mercredi 23 Août 2023, en Russie, dans la région de Tver, au nord-ouest de Moscou, la Capitale du pays. Selon les agences de presse officielles russes, Evgueni Prigojine, le chef du groupe Wagner qui a mené une mutinerie contre l’armée russe en juin dernier, figurait sur la liste des 10 passagers décédés à bord.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 Août 2023._Selon les déclarations de Rosaviatsia (l’agence de l’aviation russe)”, il y avait 10 personnes à bord dont 3 membres d’équipage.

“Toutes les personnes à bord sont mortes dont Evgueni Prigojine, patron du groupe de mercenaires Wagner”, selon les informations préliminaires communiquées par le ministère russe des Situations d’urgence.

“Une enquête a été ouverte sur l’avion privé “Embraer Legacy” qui s’est écrasé avec le nom et le prénom d’Evgueni Prigojine à bord, alors qu’il volait entre Moscou et Saint-Pétersbourg, près du village de Kuzhenkino, dans la région de Tver”, selon les services d’urgence russes.

Evgueni Prigojine, ex-chef du groupe Wagner | © Reuters

Selon les agences officielles russes, les corps des quatre (4) personnes ont été retrouvés sur le lieu de l’accident, ajoutant que l’avion « a brûlé » à l’impact après être resté dans les airs pendant environ une demi-heure.

Aussi, précisent-elles, les données de vol montrent que l’avion lié à Prigojine a atteint une altitude d’environ 26 000 pieds, avant que la transmission des données ne s’arrête vers 18h13, heure locale.

Les restes de l’avion qui s’est écrasé en feu | © CNN

Aussi faut-il rappeler que le chef de groupe Wagner Evgueni Prigojine est mort environ 2 mois après l’avortement d’une mutinerie lancée contre les dirigeants militaires russes, posant un défi sans précédent à l’autorité du Président russe Vladimir Poutine avant qu’elle (la mutinerie) ne soit soudainement annulée dans le cadre d’un accord qui obligeait Prigojine et ses combattants à s’installer en Biélorussie.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)