Accueil DROITS HUMAINS

Saint-Marc : RENTRHED appelle la justice à sévir contre les responsables du collège Georges Sylvain pour maltraitance sur une élève

Léo Junior prend siège à droit de son collègue syndicaliste| © DESSOURCES Dieumaître

Une élève du collège Georges Sylvain de Saint-Marc, a été victime de maltraitance de la part du Directeur de l’institution, Félix Estimé.Ce dernier a brutalisé l’élève sous les yeux d’autres Hauts cadres de la Direction de l’école. En réaction, le Ministère de l’éducation nationale a suspendu leur licence d’enseigner. De son côté, le Regroupement National des Travailleurs Haïtiens en Éducation (RENTRHED), appelle la justice à agir contre le coupable et ses complices.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 Mai 2024._Le Regroupement National des Travailleurs Haïtiens en Éducation (RENTRHED) exprime son indignation suite aux violences physiques dont est victime une élève du collège Georges Sylvain de Saint-Marc.

Elle a été malmenée par son Directeur, Félix Estimé en présence d’autres cadres de l’école ainsi que certains de ses camarades.

Offusqué par l’action posée par les Responsables de l’établissement scolaire, le chef de file du Regroupement National des Travailleurs Haïtiens en Éducation (RENTRHED), Léo Junior Lutolu , lors d’un entretien accordé au journal dit condamner le comportement qualifié de « brutal » des Dirigeants dudit établissement.

Img 20230909 Wa0852
Léo Junior lors d’une conférence de presse à Port-au-Prince| © DESSOURCES Dieumaître

« En aucun cas, un directeur d’école n’a le droit de maltraiter une écolière, voire de telle sorte », a dénoncé le syndicaliste.

Afin de freiner ces dérives dans le milieu scolaire haïtien, Léo Junior demande au parquet de Saint-Marc de poursuivre en justice le Directeur du collège Georges Sylvain de Saint-Marc, Felix Estimé ainsi que ses complices.

Lire aussi  Haïti-Insécurité : Des acteurs proposent des pistes de solution à l'État

Aussi faut-il rappeler que pareil acte avait été déjà répété dans le Nord’Est.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)