Accueil CRIMINALITÉ

Sanctions canadiennes : L'homme d'affaires André Apaid et 3 chefs de gangs haïtiens s'ajoutent à la liste

Le Groupe 184 réuni | © Google

Après les anciens parlementaires Garcia Delva et Victor Prophane, le Gouvernement canadien a entériné des sanctions contre 4 nouvelles personnes pour leur implication dans la violation des droits de la personne y compris la violence sexuelle en Haïti. Il s'agit de l'homme d'affaires André Apaid et trois chefs de gangs. La nouvelle a été confirmée par la ministre canadienne des affaires étrangères, Mélanie Jolie.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 Juin 2023._L'homme d’affaires André Apaid et les chefs de gangs Wilson Joseph dit "Lanmo San jou', Vitel’Homme Innocent et Johnson André alias "Izo" sont sanctionnés ce vendredi 23 juin 2023, par le gouvernement canadien.

Ils sont tous 4 frappés par les sanctions canadiennes pour violation des droits de la personne y compris la violence sexuelle en Haïti, a informé la Ministre canadienne des affaires étrangères, Mélanie Joly.

Ces sanctions, selon la ministre, imposent une interdiction de transactions qui a pour effet de geler tous les avoirs que ces personnes pourraient détenir au Canada.

L'homme d'affaires André Apaid | © Google

Elle poursuit en affirmant qu'André Apaid et les 3 chef de gangs susmentionnés sont désormais interdits d'entrée au Canada en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

En guise de rappel, André Apaid a été le chef de file du "Groupe 184" qui, en février 2004, avait contribué au renversement du Président Jean Bertrand Aristide.

Le Groupe 184 réuni | © Google

Apaid avait à ses côtés à l'époque, l'ancien Premier Ministre Claude Joseph et l'ex-Député de Delmas Garry Bodeau, entre autres.

Quant à Wilson Joseph (Lanmò San Jou),  Vitelhomme Innocent et Johnson André (Izo), ils sont respectivement chefs de gangs de "400 mawozo" de Croix-des-Bouquets, "Baz kraze baryè" de Torcelle (Tabarre) et la base "5 secondes" basée à Village de Dieu, au Bicentenaire de Port-au-Prince.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)