Accueil ACTUALITÉS

Savane Pistache : Tentative de prise d’assaut du Sous-Commissariat, des policiers envoyés en renfort, selon Garry Desrosiers

1060
Une patrouille criblée de balles par des bandits armés lors de l'attaque/ CP : Auteur (e) inconnu (e)

Des bandits armés ont attaqué tôt ce jeudi 10 Novembre 2022, le Sous-Commissariat de Savane Pistache, une zone située entre la 2ème et la 3ème circonscription de Port-au-Prince. L’objectif est de prendre d’assaut l’institution policière, selon des informations fournies à la rédaction de l’agence de la part d’une source habitant la zone.De nombreux blessés par balles sont à déplorer. Pour sa part, le Porte-parole de la PNH, Garry Desrosiers parle d’une opération policière qui est en train de dérouler dans la zone. Des policiers ont été envoyés en renfort, dit-il.

LE FACTEUR HAÏTI, le 10 Novembre 2022._Le Sous-Commissariat de Savane Pistache a été attaqué par des bandits armés ce jeudi 10 novembre 2022 avec comme mission de le prendre d’assaut. C’est du moins ce qui confie plusieurs sources dignes de fois habitant la zone.

Selon nos sources concordantes, tout a démarré aux environs de 6 heures du matin où de fortes détonations d’armes lourdes ont été entendues.

Les malfrats ont ouvert le feu sur le bâtiment logeant l’institution pour chasser les policiers qui y sont affectés. Une patrouille desservant l’institution a connu le même sort de la part des malfrats.

Une patrouille criblée de balles par des bandits armés lors de l’attaque/ CP : Auteur (e) inconnu (e)

En conséquence à ces tirs, de nombreux blessés par balles sont recensés dans les rangs de la population de la zone.Les victimes sont transportées d’urgence à l’hôpital, selon nos sources.

Cependant, on ignore s’il ya des victimes dans le camp de la police nationale d’Haïti ou dans celui des bandits.

Elles poursuivent en affirmant que les bandits ont intimé l’ordre aux membres de la population d’ouvrir les portes de leurs maisons afin d’y pénétrer sous peine de se faire exécuter.De ce fait, bon nombre ont dû se mettre à plat ventre pour éviter d’être victimes.

Joint au téléphone par la rédaction de l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI, le Porte-parole de la police nationale d’Haïti, Garry Desrosiers a fait savoir qu’une opération est en cours dans la zone. Dans la foulée, le Haut Commandement a envoyé d’autres policiers en renfort.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)