Accueil ACTUALITÉS

Sécurité : La Cour Suprême kenyane n’autorise pas le déploiement des policiers kenyans en Haïti

Des policiers kényans | © Google

La nouvelle a eu l’effet d’une bombe en Haïti! En effet, la Cour Suprême kenyane qui se prononce ce vendredi 26 janvier 2024, sur le déploiement des policiers kenyans en Haïti à travers la force multinationale, déclare « illégal et inconstitutionnel » l’envoi des troupes kenyanes dans un pays étranger.

LE FACTEUR HAÏTI, le 26 janvier 2024._ « Le Conseil de Sécurité des Nations Unies n’a pas le pouvoir de déployer les policiers du Kenya dans un pays étranger ».

C’est du moins ce que déclare le vendredi 26 janvier 2024, la Juge de la Haute Cour du Kenya Me Chacha Mwita qui se prononce sur la légalité du déploiement des policiers kenyans en Haïti, à travers la force multinationale que le Kenya devrait prendre le leadership.

Outre l’ONU, la Cour Suprême laisse aussi entendre que la Constitution du pays ne donne pas de provisions légales aux Président du Kenya, William Ruto pour endosser une telle décision, rapporte le média local « THE STAR KENYAN »

Sécurité : La Cour Suprême kenyane n'autorise pas le déploiement des policiers kenyans en Haïti
L’envoi des policiers kényans en Haïti dans l’impasse | © The Standard

Or, pas moins de 1000 policiers kenyans devraient faire partie de la Mission de Soutien à la Sécurité (MSSS) que le Kenya a manifesté sa volonté de diriger en Haïti à partir du mois de Février 2024. Ces troupes kenyanes ont déjà terminé depuis de cela 2 semaines dans leur camp de base au pays, dans l’attentte d’un éventuel déploiement.

Lire aussi  FIFA : Réélection de Gianni Infantino

Par ailleurs , le Conseil de Sécurité des Nations Unies a organisé le jeudi 25 Janvier 2024, une réunion sur la situation d’Haïti au cours de laquelle les États-membres qui se disent pour ont continué de plaider en faveur du renvoi de la force à Port-au-Prince pour aider les forces de l’ordre haïtiennes à combattre les gangs.

À preuve, le Japon a même promis de fournir un appui financier à hauteur d’environ 14 millions de dollars a la Mission de Soutien à la Sécurité en Haïti, selon Shino Mitsuko, la Représentante permanente du Japon au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)