Accueil CRIMINALITÉ

Viol à Dame Marie (Grand’Anse) : Un homme de 25 ans a déchiré et ensanglanté le vagin d’une fillette de 3 ans

782

Une fillette de 3 ans a été violée en date du 17 Janvier 2024, à Dame Marie, Commune du Département de la Grand’Anse, par un jeune homme de 25 ans dont le nom est Wagler Luc. L’action s’est produite à la Rue des Amourettes, au centre ville de ladite Commune, dénonce l’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic d’Enfants (IDETTE) à travers une note de protestation acheminée à notre rédaction, par le biais de son Coordonnateur, Gérald Guillaume.

LE FACTEUR HAÏTI, le 21 Janvier 2024._ Après avoir recensé 155 cas de viols sur des filles et des femmes au cours de l’année 2023, dans la Grand’Anse, l’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic d’Enfants (IDETTE) dit enregistrer un tout premier cas dans la Commune de Dame Marie en début d’année 2024.

Selon une note de protestation dont la copie est parvenue à la rédaction de l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI, l’organisme de défense des droits de l’enfant précise que la victime est une fillette de 3 ans, violée par le nommé Wagler Luc, âgé de 25 ans.

Le boureau, Wagler Luc, a perpétré ce viol sur la fillette le 17 Janvier 2024, au Centre Ville de Dame Marie, plus précisément à la Rue des Amourettes, selon les écrits de Gérald Guillaume, Coordonnateur Général de l’IDETTE.

Dans sa note de protestation, l’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic d’Enfants (IDETTE) rapporte que des images choquantes montrent le présumé criminel entrain d’utiliser sa force, toutes ses manœuvres pour ensanglanter et déchirer le vagin de la fillette de 3 ans.

En réponse à ses actes d’atrocité et de cruauté, les médecins sont obligés de procéder en toute urgence à une opération chirurgicale dans l’abdomen de la victime afin de lui permettre d’uriner, s’indigne Gérald Guillaume.

Offusqué par l’action posée par cet homme de 25 ans, le Coordonnateur Général de l’Initiative Départementale contre la Traite et le Trafic d’Enfants (IDETTE), a laissé entendre que cet acte de barbarie, odieux, abominable et infecte, entre autres, montre clairement l’attitude et le comportement partagé des autorités haïtiennes, notamment le Parquet de Jérémie qui minimise, normalise voire encourager le viol dans le Département de la Grand’Anse.

M. Guillaume profite de cet énième cas de viols pour rappeler qu’en 2023, un médecin avait violé une fillete de 15 ans à l’intérieur de l’Hôpital de la Communauté de Dame Marie.

IDETTE qui se dit avoir marre de cette pratique à répétition, lance un cri d’alarme pour une meilleure prise en charge rapide de cette fillette et proteste contre ce nouveau cas de viols qui fait très mal à la Communauté Grand’anselaise.

Du coup, l’organisme de défense des droits de l’enfant dit condamner la comportement des autorités judiciaires dudit Département, les manquements du système de protection et l’échec de la machine de l’État qui refuse de reconnaitre des actes de viols sont commis en toute impunité sans pour autant prendre des dispositions appropriées pour les empêcher.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)