Accueil POLITIQUE

Haïti : Les élus de l’Accord Montana préconisent un large consensus pour un dégel de la crise

309

Les élus de l’Accord Montana se sont présentés en conférence de presse jeudi afin de se prononcer sur le processus d’avancement dudit Accord et présenter les enjeux  ainsi que Les recommandations de la transition de rupture qu’ils ont prônée.Lors de cette sortie médiatique, le président Fritz Alphonse Jean dit craindre une explosion sociale dans le pays qui sera engendrée par la situation actuelle.Pour éviter au pays de sombrer un peu plus dans le chaos, l’ancien Gouverneur de la Banque Centrale a plaidé en faveur d’une entente entre une coalition d’acteurs à travers un large consensus national devant aboutir à un « pacte de gouvernabilité ».

LE FACTEUR HAÏTI, le 18 Mars 2022._Le Président élu de l’Accord MONTANA lors des élections organisées le 30 Janvier dernier par le Conseil National de Transition (CNT), Fritz Alphonse Jean dit craindre une explosion sociale dans le pays qui sera provoquée par la crise socio-politique, économique et sécuritaire, entre autres, à laquelle la population fait face.

Pour soutenir son point de vue, l’ancien Premier Ministre désigné sous la présidence provisoire de Jocelerme Privert met en cause le laxisme des autorités Gouvernementales ainsi la que faiblesse de la police nationale d’Haïti à traquer les gangs qui chassent les familles de leurs maisons et empêchent les commerçants et commerçantes à vaquer librement à leurs occupations.

Afin de remédier à la situation, l’ancien Gouverneur de la Banque Centrale appelle le Gouvernement à adopter des mesures drastiques visant à garantir la sécurité de tous.De ce fait, l’économiste persiste et signe que la solution à la crise actuelle doit nécessairement passer par une large entente entre une coalition d’acteurs à travers un consensus national.

Haïti : Les élus de l'Accord Montana préconisent un large consensus pour un dégel de la crise
Fritz Alphonse Jean lors d’une adresse à la Nation/ Crédit photo : LE FACTEUR HAÏTI (LFH)

« Les résulats de ce dialogue national inclusif doivent aboutir à un pacte de gouvernabilité pour que la paix et la justice sociale règnent dans le pays », a-t-il déclaré.

Pour y parvenir, Fritz Alphonse Jean a exhorté tous les acteurs à se mettre ensemble avec le Bureau de Suivi de l’Accord (BSA) afin de travailler pour faciliter la reforme des institutions étatiques pour remettre le pays sur la voie du progrès pour le bien-être collectif.

Ajouter à cela, le Président de l’Accord Montana a plaidé en faveur de meilleures dispositions pour redorer le blason de la justice haïtienne pour la réalisation des procès des différents massacres perpétrés dans le pays et fournir de matériels adéquats à la police nationale pour combatre le banditsisme dans le pays avant de mettre le cap sur la tenue d’élection crédibles.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)